Blank page

 

J’ai comme ça parfois des comportements impulsifs, lorsque des choses restent trop longtemps enfouies, il me faut les déterrer avant que les racines ne prennent: Je sentais que je me reposais trop sur mes chapitres en réserves, j’aurais pu rester comme ça à lâcher une ou deux parution par mois pour me donner bonne conscience encore longtemps

Neuf Chapitres d’un coup, onze si l’on compte le journal de Noah. Le vingtième quand à lui est presque en finalisation d’écriture, mais je bloque sur ce dernier, mon travail m’étouffe bien trop pour que je puisse y voir clair. Je suis en plein syndrome de la page blanche (ou presque blanche).

Mais pour les intéressés, rassurez vous: j’ai encore le double de chapitre en réserve à l’état de brouillon et une quinzaines de morceaux fini en attente de leurs chapitres respectifs pour êtres publiés. (Après tout, l’intrigue n’est pas encore véritablement installée)

Je prends mon temps car c’est un long projet auquel je tiens beaucoup. Je ne compte pas accélérer le rythme de parution au détriment de sa qualité, j’ai déjà du mal pour gérer cette dernière alors inutile de m’ajouter des contraintes supplémentaires.

Au final je ne sais pas si tout ça est une bonne idée, mais j’ai dans l’espoir que ça me motive à aller de l’avant, maintenant que je n’ai plus de chapitres en stock.

KC que dois-je couverture facebook

Laisser un commentaire